Cliquez-ici Une meuf sympa pour aujourd'hui ? Cliquez-ici
« « Donne moi du BDSM, j’aime souffrir quand tu me baises | J’attends la verge de mon sugardaddy en Belgique » »

Je fais une fellation à mon patron, mon chef de service

Fellation au boulot …

Je fais une fellation à mon patron sous le bureau

Contacte une suceuse maintenant

Se faire sucer par une experte ?

Elle vient chez toi te sucer la bite pendant que tu tchates avec des coquines.
La spécialité de cette escort est la fellation qu’elle pratique assidument depuis plus de 15 ans. Si tu n’es pas radin, Véronica saura te rendre la pareille en aspirant ta queue pour la faire éjaculer dans sa bouche et avaler ton sperme en se léchant les babines de plaisir.

Elle suce en direct ici

Quelques filles sélectionnées pour que toi aussi tu puisses t’éclater un peu :

Lave ta chatte Veronica :

Un après-midi, comme je n’avais rien faire et que je n’avais plus un fleche en poche, Marilou dans la 5ème à Cagnes m’avait mis à poil, je déambulais sur la promenade en bord de mer. Ca reniflait la fin de saison, vus les mollusques qui larvaient paisiblement au bord de l’eau. Je songeais un instant me mettre à la colle avec une des gravos qui se trortillait sous mes yeux histoire de me refaire une santé le temps que mes allocs tombent. Mais me souvenant de ma dernière expérience avec une rombière du quartier qui estimait que je devait lui tarauder le joufflu deux fois par jour en échange de son hospitalité, je renonçais à cette idée. Mais j’avais quand même envie de baiser, y a des jours comme ça ou j’avais l’impression que mon cervau se transformait en tête de pine. Tout à ces réjouissance cérébrales, je n’avais pas remarqué une grognasse assez moche, allongée à une vingtaine de mètres de moi sur une serviette de plage en forme de tête de Mickey qui zieutait l’œil en coin en direction de mézigue : ce petit boudin, les nichons au vent matait en direction de ma queue en tortillant les bouts de ces tétons. Cette salope voyant que j’avais remarqué sa danse de femelle en chaleur, se coucha sur le ventre me montrant son cul cambré, sa main dans sa chatte faisant comme un gros coquillage dans sa culotte. Lorgnant vers elle, j’écartais les jambes pour lui signifier que j’avais entendu son SOS. Veronica, replia ses affaires, remis son clito entre ses nymphes et quitta la plage en passant à 10 centimètres de moi. Cette cochonne dégageait des effluves acres de chatte en plein rut. Discretos, je me levais et commençais à la filer à travers les rues de Nice. Ma bite n’en menait pas large devant cette morue qui tortillait du fion sous les sifflets des marlous du quartier. C’est dans une des rues du dédale de la vieille ville qui empestait un mélange d’urine croupie et de vieux poissons qu’elle disparue derrière une porte bringueballante. Je constatais qu’elle l’avait laissée entrouverte; je fis le pet deux ou trois minutes et je rentrais dans la piaule de la petite merdeuse. C’était un boxif sans nom, des fringues et des franfreluches trainanient dans tous les coins. Une commode noircie par les ans était jonchée de babioles à maquillage, le lit défait, les draps jaunies au centre sentait la transpiration et la pisse de jeune fille. Tendant une portugaise curieuse, j’entendis l’eau couler dans la salle de bains : en tapinois je pénétrais dans la pièce, Veronica était en train de se laver la chatte, de dos je pouvait voir sa main frotter la raie de son petit cul. Quand elle disparue, laissant la place libre, je mis la mienne d’un coup sec attrapant sa chatte et son anus en même temps. Veronica eu un petit sursaut et cambra son tarpin vers moi en gémissant …

Ecrit par JP – Toutes des Coquines

Enregistrer

Enregistrer

Laisse un commentaire pour rencontrer cette meuf :